27.2. Utilisation du courrier électronique

Il y a cinq éléments majeurs impliqués dans un échange de courrier. Ce sont: le programme utilisateur, le “daemon” serveur de courrier, le serveur DNS, une boîte aux lettres distante ou locale, et bien sûr le le serveur de courrier lui-même .

27.2.1. Le programme utilisateur

Cela inclut des programmes en ligne de commande comme mutt, pine, elm, et mail, et des programmes graphiques comme balsa, xfmail pour juste en nommer quelques-uns, ou quelque chose de plus « sophisticated » comme un navigateur WWW. Ces programmes transmettent simplement toutes les transactions concernant le courrier électronique au serveur de courrier local, soit en invoquant un des “daemons” serveurs (Agents de transfert de courrier) disponibles, soit via TCP.

27.2.2. Le “daemon” serveur de courrier

FreeBSD est fourni par défaut avec sendmail, mais supporte également de nombreux autres “daemons” serveurs de courrier, parmi lesquels:

  • exim;

  • postfix;

  • qmail.

Le serveur a généralement deux fonctions—il est responsable de la réception du courrier comme celle de son envoi. Il n'est cependant pas responsable de la récupération du courrier électronique en utilisant des protocoles comme POP ou IMAP pour lire votre courrier, il ne vous permet pas non plus la connexion à des boîtes aux lettres locales de type mbox ou maildir. Vous avez besoin d'un “daemon” supplémentaire pour cela.

Avertissement:

Les anciennes version de sendmail ont de sérieux problèmes de sécurité qui peuvent avoir pour conséquence l'obtention d'un accès local et/ou à distance à votre machine pour une personne malveillante. Vérifiez que vous utilisez une version à jour pour éviter de tels problèmes. Vous avez cependant toujours la possibilité d'installer un autre MTA à partir du catalogue des logiciels portés de FreeBSD.

27.2.3. Courrier électronique et DNS

Le système de noms de domaines (DNS) et son “daemon” named jouent un rôle important dans la transmission du courrier électronique. Afin de délivrer du courrier de votre site à un autre, le serveur recherchera le site distant dans la base de données DNS pour déterminer la machine qui recevra le courrier électronique pour le destinataire. Ce processus intervient également quand un courrier électronique est envoyé à partir d'une machine distante vers votre serveur de courrier.

Le DNS gère la correspondance entre nom de machine et adresse IP, et le stockage des informations spécifiques à la distribution du courrier électronique, connues sous le nom d'enregistrements MX. L'enregistrement MX (“Mail eXchanger”) définit la machine, ou les machines, qui recevra le courrier pour un domaine particulier. Si vous n'avez pas d'enregistrement MX pour votre machine ou votre domaine, le courrier sera directement envoyé à votre machine à condition que vous ayez un enregistrement A faisant correspondre à votre nom de machine votre adresse IP.

Vous pouvez obtenir les enregistrements MX pour n'importe quel domaine en utilisant la commande host(1) est présentée ci-dessous:

% host -t mx FreeBSD.org
FreeBSD.org mail is handled (pri=10) by mx1.FreeBSD.org

27.2.4. Réception de courrier

La réception du courrier pour votre domaine se fait par le serveur de courrier. Il collectera le courrier qui est envoyé à destination de votre domaine et le stockera soit sous le format mbox (la méthode par défaut de stockage du courrier électronique) ou le format Maildir, en fonction de votre configuration. Une fois le courrier stocké, il peut être lu localement en utilisant des applications comme mail(1) ou mutt, ou lu à distance et récupéré en utilisant des protocoles tels que POP ou IMAP. Cela signifie que si vous désirez uniquement lire votre courrier électroniquement en local, vous n'avez pas besoin d'installer un serveur POP ou IMAP.

27.2.4.1. Accès aux boîtes aux lettres distantes en utilisant POP et IMAP

Pour accéder à des boîtes aux lettres distantes, vous devez avoir un accès à un serveur POP ou IMAP. Ces protocoles permettent aux utilisateurs de se connecter aisément à leurs boîtes aux lettres à partir de machines distantes. Bien que POP et IMAP permettent, tous les deux, l'accès aux boîtes aux lettres pour les utilisateurs, IMAP offre de nombreux avantages, parmi lesquels:

  • IMAP peut stocker les messages sur un serveur distant et les récupérer.

  • IMAP supporte les mises à jour concourantes.

  • IMAP peut être extrêmement utile pour les connexions lentes car il permet aux utilisateurs de récupérer la structure des messages sans les télécharger. Il peut également effectuer des tâches comme la recherche sur le serveur pour réduire les transferts de données entre clients et serveurs.

Pour installer un serveur POP ou IMAP, les étapes suivantes doivent être suivies:

  1. Choisissez un serveur IMAP ou POP correspondant à vos besoins. Les serveurs POP et IMAP suivants sont connus et sont de bons exemples:

    • qpopper;

    • teapop;

    • imap-uw;

    • courier-imap;

  2. Installez le “daemon” POP ou IMAP de votre choix à partir du catalogue des logiciels portés.

  3. Si cela est nécessaire, modifiez le fichier /etc/inetd.conf pour charger le serveur POP ou IMAP.

Avertissement:

Il doit être noté que POP et IMAP transmettent les données, y compris les noms d'utilisateurs et mot de passe d'authentification en clair. Cela signifie que si vous désirez sécuriser la transmission des données avec ces protocoles, vous devriez considérer l'utilisation de de tunnels ssh(1). L'utilisation de tels tunnels est décrite dans la Section 14.11.7, « Tunnels SSH ».

27.2.4.2. Accès aux boîtes aux lettres locales

Les boîtes aux lettres peuvent être accessibles localement en utilisant un client de messagerie sur le serveur où se trouve la boîte. Cela peut être fait en employant des applications telles que mutt ou mail(1).

27.2.5. Le serveur de courrier

Le serveur de courrier est le nom donné au serveur qui est responsable de la transmission et la réception du courrier pour votre machine, et probablement votre réseau.

Ce document, ainsi que d'autres peut être téléchargé sur ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/doc/

Pour toutes questions à propos de FreeBSD, lisez la documentation avant de contacter <questions@FreeBSD.org>.

Pour les questions sur cette documentation, contactez <doc@FreeBSD.org>.