11.10. Fichiers de configuration

11.10.1. Organisation du répertoire /etc

Il existe un certain nombre de répertoires dans lesquels se trouvent les informations de configuration. Ceux-ci incluent:

/etcInformation de configuration générique du système; les données ici sont spécifiques au système.
/etc/defaultsVersion par défaut des fichiers de configuration du système.
/etc/mailConfiguration de sendmail(8), et autres fichiers de configuration d'agent de transmission du courrier électronique.
/etc/pppConfiguration pour les programmes PPP utilisateur et intégré au noyau.
/etc/namedbEmplacement par défaut pour les données de named(8). Normalement named.conf et les fichiers de zone sont stockés dans ce répertoire.
/usr/local/etcFichiers de configuration pour les applications installées. Peut contenir des sous-répertoires pour chaque application.
/usr/local/etc/rc.dProcédures de lancement/d'arrêt pour les applications installées.
/var/dbFichiers de bases de données automatiquement générés, spécifiques au système, comme la base de données des logiciels installés, la base de données de localisation des fichiers, et ainsi de suite.

11.10.2. Nom d'hôtes

11.10.2.1. /etc/resolv.conf

/etc/resolv.conf gère comment le résolveur de FreeBSD accède au système de nom de domaine d'Internet (DNS).

Les entrées la plus classiques du fichier resolv.conf sont:

nameserverL'adresse IP du serveur de noms auquel le résolveur devrait envoyer ses requêtes. Les serveurs sont sollicités dans l'ordre listé avec un maximum de trois.
searchListe de recherche pour la résolution de nom de machine. Ceci est normalement déterminé par le domaine de l'hôte local.
domainLe nom du domaine local.

Un fichier resolv.conf typique:

search example.com
nameserver 147.11.1.11
nameserver 147.11.100.30

Note:

Seule une des options search et domain devrait être utilisée.

Si vous utilisez DHCP, dhclient(8) réécrit habituellement resolv.conf avec l'information reçue du serveur DHCP.

11.10.2.2. /etc/hosts

/etc/hosts est une simple base de données texte, une réminiscence des débuts d'Internet. Il travaille en conjonction avec les serveurs DNS et NIS pour fournir les correspondances nom vers adresse IP. Les ordinateurs locaux reliés par l'intermédiaire d'un réseau local peuvent être ajoutés dans ce fichier pour une résolution de noms simple plutôt que de configurer un serveur named(8). De plus /etc/hosts peut être utilisé pour fournir un enregistrement local de correspondances de nom, réduisant ainsi le besoin de requêtes vers l'extérieur pour les noms auxquels on accède couramment.

# $FreeBSD$
#
# Host Database
# This file should contain the addresses and aliases
# for local hosts that share this file.
# In the presence of the domain name service or NIS, this file may
# not be consulted at all; see /etc/nsswitch.conf for the resolution order.
#
#
::1                     localhost localhost.my.domain myname.my.domain
127.0.0.1               localhost localhost.my.domain myname.my.domain

#
# Imaginary network.
#10.0.0.2               myname.my.domain myname
#10.0.0.3               myfriend.my.domain myfriend
#
# According to RFC 1918, you can use the following IP networks for
# private nets which will never be connected to the Internet:
#
#       10.0.0.0        -   10.255.255.255
#       172.16.0.0      -   172.31.255.255
#       192.168.0.0     -   192.168.255.255
#
# In case you want to be able to connect to the Internet, you need
# real official assigned numbers.  PLEASE PLEASE PLEASE do not try
# to invent your own network numbers but instead get one from your
# network provider (if any) or from the Internet Registry (ftp to
# rs.internic.net, directory `/templates').
#

/etc/hosts suit le format simple suivant:

[Internet address] [official hostname] [alias1] [alias2] ...

Par exemple:

10.0.0.1 myRealHostname.example.com myRealHostname foobar1 foobar2

Consultez la page de manuel hosts(5) pour plus d'informations.

11.10.3. Configuration des fichiers de trace

11.10.3.1. syslog.conf

syslog.conf est le fichier de configuration du programme syslogd(8). Il indique quel type de messages syslog sera enregistré dans des fichiers de traces particuliers.

# $FreeBSD$
#
#       Spaces ARE valid field separators in this file. However,
#       other *nix-like systems still insist on using tabs as field
#       separators. If you are sharing this file between systems, you
#       may want to use only tabs as field separators here.
#       Consult the syslog.conf(5) manual page.
*.err;kern.debug;auth.notice;mail.crit          /dev/console
*.notice;kern.debug;lpr.info;mail.crit;news.err /var/log/messages
security.*                                      /var/log/security
mail.info                                       /var/log/maillog
lpr.info                                        /var/log/lpd-errs
cron.*                                          /var/log/cron
*.err                                           root
*.notice;news.err                               root
*.alert                                         root
*.emerg                                         *
# uncomment this to log all writes to /dev/console to /var/log/console.log
#console.info                                   /var/log/console.log
# uncomment this to enable logging of all log messages to /var/log/all.log
#*.*                                            /var/log/all.log
# uncomment this to enable logging to a remote log host named loghost
#*.*                                            @loghost
# uncomment these if you're running inn
# news.crit                                     /var/log/news/news.crit
# news.err                                      /var/log/news/news.err
# news.notice                                   /var/log/news/news.notice
!startslip
*.*                                             /var/log/slip.log
!ppp
*.*                                             /var/log/ppp.log

Consultez la page de manuel syslog.conf(5) pour plus d'informations.

11.10.3.2. newsyslog.conf

newsyslog.conf est le fichier de configuration de newsyslog(8), un programme qui est normalement programmé cron(8) pour s'exécuter périodiquement. newsyslog(8) détermine quand les fichiers de traces doivent être archivés ou réorganisés. logfile devient logfile.0, logfile.0 devient à son tour logfile.1, et ainsi de suite. D'autre part, les fichiers de traces peuvent être archivés dans le format gzip(1), ils se nommeront alors: logfile.0.gz, logfile.1.gz, et ainsi de suite.

newsyslog.conf indique quels fichiers de traces doivent être gérés, combien doivent être conservés, et quand ils doivent être modifiés. Les fichiers de traces peuvent être réorganisés et/ou archivés quand ils ont soit atteint une certaine taille, soit à une certaine période/date.

# configuration file for newsyslog
# $FreeBSD$
#
# filename          [owner:group]    mode count size when [ZB] [/pid_file] [sig_num]
/var/log/cron                           600  3     100  *     Z
/var/log/amd.log                        644  7     100  *     Z
/var/log/kerberos.log                   644  7     100  *     Z
/var/log/lpd-errs                       644  7     100  *     Z
/var/log/maillog                        644  7     *    @T00  Z
/var/log/sendmail.st                    644  10    *    168   B
/var/log/messages                       644  5     100  *     Z
/var/log/all.log                        600  7     *    @T00  Z
/var/log/slip.log                       600  3     100  *     Z
/var/log/ppp.log                        600  3     100  *     Z
/var/log/security                       600  10    100  *     Z
/var/log/wtmp                           644  3     *    @01T05 B
/var/log/daily.log                      640  7     *    @T00  Z
/var/log/weekly.log                     640  5     1    $W6D0 Z
/var/log/monthly.log                    640  12    *    $M1D0 Z
/var/log/console.log                    640  5     100  *     Z

Consultez la page de manuel newsyslog(8) pour plus d'informations.

11.10.4. sysctl.conf

sysctl.conf ressemble à rc.conf. Les valeurs sont fixées sous la forme variable=value. Les valeurs spécifiées sont positionnées après que le système soit passé dans le mode multi-utilisateurs. Toutes les variables ne sont pas paramétrables dans ce mode.

Pour désactiver l'enregistrement des signaux fatals de fin de processus et empêcher les utilisateurs de voir les processus lancés par les autres, les variables suivantes peuvent être paramétrées dans sysctl.conf:

# Do not log fatal signal exits (e.g. sig 11)
kern.logsigexit=0

# Prevent users from seeing information about processes that
# are being run under another UID.
security.bsd.see_other_uids=0

Ce document, ainsi que d'autres peut être téléchargé sur ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/doc/

Pour toutes questions à propos de FreeBSD, lisez la documentation avant de contacter <questions@FreeBSD.org>.

Pour les questions sur cette documentation, contactez <doc@FreeBSD.org>.