3.3. Tâches de pré-installation

3.3.1. Sauvegardez vos données

Sauvegardez toutes les données importantes présentes sur l'ordinateur sur lequel FreeBSD sera installé. Testez ces sauvegardes avant de poursuivre. Le programme d'installation de FreeBSD vous sollicitera avant d'écrire sur le disque, mais une fois le processus lancé, il ne sera pas possible de revenir en arrière.

3.3.2. Où installer FreeBSD?

Si FreeBSD sera le seul système d'exploitation installé, et qu'il utilisera l'intégralité du disque dur, vous pouvez passer cette section. Mais si FreeBSD doit partager le disque avec d'autres systèmes d'exploitation, une connaissance de l'organisation des disques durs sera utile pendant l'installation.

3.3.2.1. Organisation des disques pour les architectures FreeBSD/i386 et FreeBSD/amd64

Les disques durs peuvent être divisés en plusieurs portions. Ces portions sont appelées partitions.

Il existe deux manières pour diviser un disque en partitions. Le Master Boot Record (MBR) traditionnel contient une table de partitions définissant jusqu'à quatre partitions primaires. (Pour des raisons historiques, FreeBSD appelle les partitions primaires slices ou tranches.) Une limite à quatre partitions est handicapant dans le cas de gros disques durs, aussi une de ces partitions peut devenir une partition étendue. Plusieurs partitions logiques pourront alors être créées dans la partition étendue. Cela peut sembler un peu lourd, c'est le cas.

La table de partitionnement GUID (GUID Partition Table ou GPT) est une méthode nouvelle et plus simple pour partitionner un disque. GPT est bien plus polyvalente que la table de partitionnement MBR traditionnelle. Les implémentations classiques de GPT autorisent jusqu'à 128 partitions par disque, supprimant ainsi le recours à des solutions problématiques comme les partitions logiques.

Avertissement:

Certains anciens systèmes d'exploitation comme Windows® XP ne sont pas compatibles avec le système de partitions GPT. Si FreeBSD sera amené à partager un disque avec un tel système d'exploitation, un partitionnement MBR sera alors nécessaire.

Le chargeur d'amorçage de FreeBSD a besoin soit d'une partition primaire soit d'une partition GPT (Consulter Chapitre 13, Processus de démarrage de FreeBSD pour plus d'information sur le processus d'amorçage de FreeBSD). Si toutes les partitions primaires ou GPT sont déjà utilisées, l'une d'entre elles devra être libérée pour FreeBSD.

Une installation minimale de FreeBSD nécessite 1 Go d'espace disque. Cependant, c'est vraiment une installation minimale, ne laissant presque aucun espace libre. Un minimum plus réaliste est 3 Go sans environnement graphique, et 5 Go ou plus si une interface graphique sera utilisée. Les applications tierce-partie auront besoin de plus de place.

De nombreux outils de partionnement gratuits et commerciaux existent. GParted Live est un CD Live gratuit qui comprend l'éditeur de partition GParted. GParted est également disponible sur d'autres CDs Live Linux.

Avertissement:

Les applications de partitionnement de disques peuvent détruire les données. Effectuez une sauvegarde complète et vérifiez son intégrité avant de modifier les partitions du disque.

Redimensionner des partitions Microsoft® Vista peut être complexe. Un CDROM d'installation de Vista peut être utile quand on tente une telle opération.

Exemple 3.1. Utilisation d'une partition existante

Soit un ordinateur sous Windows® avec un seul disque de 40 Go qui a été divisé en deux partitions de 20 Go. Windows® les appelle C: et D:. La partition C: contient 10 Go de données, et la partition D: 5 Go de données.

Déplacer les données de D: vers C: libérera la deuxième partition pour FreeBSD.


Exemple 3.2. Réduire une partition existante

Soit un ordinateur sous Windows® disposant d'un seul disque de 40 Go sur lequel il y a une seule grande partition occupant tout le disque. Windows® fait apparaître cette partition de 40 Go comme un seul lecteur C:. 15 Go d'espace est utilisé. L'objectif est de limiter Windows® à une partition de 20 Go, et avoir une autre partition de 20 Go pour FreeBSD.

Il y a deux façons de procéder:

  1. Sauvegardez vos données Windows®. Puis réinstaller Windows®, en utilisant une partition de 20 G à l'installation.

  2. Utiliser un outil de redimensionnement de partition comme GParted pour réduire la partition Windows® et créer une nouvelle partition dans l'espace libéré pour FreeBSD.


Disposer de différentes partitions contenant chacune un système d'exploitation différent permet de lancer au choix un de ces systèmes. Une autre méthode qui permet l'exécution simultanée de plusieurs systèmes d'exploitation est abordée dans le Chapitre 22, Virtualisation.

3.3.3. Récupérer les informations relatives au réseau

Certaines méthodes d'installation de FreeBSD requièrent une connexion réseau pour télécharger des fichiers. Pour se connecter à un réseau Ethernet (ou à un modem câble ou ADSL avec une interface Ethernet), le programme d'installation demandera certaines informations au sujet du réseau.

Le protocole DHCP est communément utilisé pour fournir une configuration réseau automatique. Si la configuration par DHCP n'est pas possible, les informations relatives au réseau pourront être obtenu auprès de l'administrateur réseau ou du fournisseur d'accès:

Information réseau
  1. Adresse IP

  2. Masque de sous-réseau

  3. Adresse IP de la passerelle par défaut

  4. Nom de domaine du réseau local

  5. Adresse(s) IP du serveur DNS

3.3.4. Vérifier l'Errata FreeBSD

Bien que le projet FreeBSD s'efforce de s'assurer que chaque version de FreeBSD soit aussi stable que possible, des bogues peuvent parfois exister. Il est très rare que ces bogues affectent le processus d'installation. Dès que ces problèmes sont découverts et corrigés, ils sont notés dans l'Errata de FreeBSD, présent sur le site Web de FreeBSD. Vous devriez vérifier l'errata avant l'installation afin d'être sûr qu'il n'y a pas de problème pouvant affecter l'installation.

Les informations sur chaque version, y compris les errata, peuvent être trouvés dans la section d'information sur les différentes versions située sur le site web de FreeBSD.

3.3.5. Préparer le support d'installation

Une installation de FreeBSD est lancée en démarrant l'ordinateur avec un CD, DVD, ou clé USB d'installation de FreeBSD. Le programme d'installation n'est pas un programme qui peut être exécuté à partir d'un autre système d'exploitation.

En plus des supports standards d'installation qui contiennent une copie de l'ensemble des fichiers d'installation de FreeBSD, il existe une variante dite bootonly. Le support d'installation bootonly ne comprend pas les fichiers d'installation, mais les téléchargera à partir du réseau lors de l'installation. Le CD d'installation bootonly est donc plus petit, et réduit la bande passante utilisée lors de l'installation en ne téléchargeant que les fichiers nécessaires.

Des exemplaires des supports d'installation de FreeBSD sont disponibles sur le site Web de FreeBSD. Téléchargez également le fichier CHECKSUM.SHA256 à partir du même répertoire et utilisez-le pour contrôler l'intégralité des fichiers en calculant une somme de contrôle ou checksum. FreeBSD fournit sha256(1) à cet effet, les autres systèmes d'exploitation proposent des outils similaires. Comparez la somme de contrôle calculée avec celle donnée dans le fichier CHECKSUM.SHA256. Les sommes de contrôle doivent être identiques. Si une des sommes ne correspond pas, le fichier est corrompu et devra être téléchargé à nouveau.

Astuce:

Si vous avez déjà une copie de FreeBSD sur CDROM, DVD, ou clé USB, cette section peut être ignorée.

Les images CD et DVD de FreeBSD sont des fichiers ISO « bootable ». Seul un CD ou DVD est nécessaire pour l'installation. Gravez l'image ISO sur un CD ou DVD en utilisant un logiciel de gravure disponible pour votre système d'exploitation actuel. Sous FreeBSD, la gravure est possible avec cdrecord(1) du logiciel porté sysutils/cdrtools, installé à partir du catalogue des logiciels portés.

Pour créer une clé USB bootable, suivez les étapes suivantes:

  1. Obtenir l'image de la clé USB

    Les images de clés USB pour FreeBSD 9.0-RELEASE et versions ultérieures peuvent être téléchargées à partir du répertoire ISO-IMAGES/ à l'adresse ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/releases/arch/arch/ISO-IMAGES/version/FreeBSD-version-RELEASE-arch-memstick.img. Remplacer arch et version par respectivement l'architecture et le numéro de version que vous voulez installer. Par exemple, les images de clés USB Pour FreeBSD/i386 9.0-RELEASE sont disponibles à partir de ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/releases/i386/i386/ISO-IMAGES/9.0/FreeBSD-9.0-RELEASE-i386-memstick.img.

    Astuce:

    Un chemin de répertoire différent est utilisé pour FreeBSD 8.X et les versions antérieures. Des informations sur le téléchargement et l'installation de FreeBSD 8.X et des versions antérieures sont données dans le Chapitre 2, Installer FreeBSD.

    L'image de la clé USB a l'extension .img. Le répertoire ISO-IMAGES/ contient un certain nombre d'images différentes, et celle à employer dépend de la version de FreeBSD à installer, et dans certains cas, du matériel cible de l'installation.

    Important:

    Avant de continuer, sauvegardez les données présentes sur la clé USB, en effet l'écriture de l'image détruira toutes les données.

  2. Ecrire le fichier image sur la clé USB

    Procédure 3.1. Utiliser FreeBSD pour écrire l'image

    Avertissement:

    L'exemple ci-dessous prend /dev/da0 comme périphérique cible sur lequel l'image sera écrite. Vérifiez que le périphérique utilisé comme cible est bien le bon, ou vous risquer de détruire les données existantes.

    • Ecrire l'image avec dd(1)

      Le fichier .img n'est pas un fichier classique. C'est une image de l'intégralité du contenu de la clé. Il ne peut pas être simplement copié comme n'importe quel fichier, mais doit être écrit directement sur le périphérique cible avec dd(1):

      # dd if=FreeBSD-9.0-RELEASE-i386-memstick.img of=/dev/da0 bs=64k
    Procédure 3.2. Utiliser Windows® pour écrire l'image

    Avertissement:

    Assurez-vous de préciser le bon lecteur comme cible, ou vous risquez d'écraser et détruire les données existantes.

    1. Récupérer Image Writer for Windows®

      Image Writer for Windows® est une application gratuite pour écrire une image sur une clé USB. Téléchargez-la depuis et décompressez-la dans un répertoire.

    2. Ecrire l'image avec Image Writer

      Double-cliquez sur l'icone Win32DiskImager pour lancer le programme. Vérifez que le lecteur affiché sous Device est celui de la clé USB. Cliquer sur l'icone répertoire et sélectionner l'image à écrire sur la clé. Cliquer sur [ Save ] pour accepter le nom du fichier image. Vérifiez que tout est correct, et qu'il n'y a pas de répertoires présents sur la clé USB ouverts dans d'autres fenêtres. Puis quand tout est prêt, cliquer sur [ Write ] pour écrire le fichier image sur la clé USB.

Note:

L'installation à partir de disquettes n'est plus supportée.

Vous êtes maintenant prêt à commencer l'installation de FreeBSD.

Ce document, ainsi que d'autres peut être téléchargé sur ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/doc/

Pour toutes questions à propos de FreeBSD, lisez la documentation avant de contacter <questions@FreeBSD.org>.

Pour les questions sur cette documentation, contactez <doc@FreeBSD.org>.