2. Créer un Nouveau Compte Utilisateur avec les Mêmes Droits que Root

Si vous n'avez pas créé de compte utilisateur au moment de l'installation, et utilisez donc le compte root, vous devriez maintenant définir un nouvel utilisateur avec:

# adduser

La première fois que vous utiliserez adduser, le programme vous demandera peut-être de lui indiquer des options par défaut qu'il sauvegardera. Par exemple, vous préférez peut-être que l'interpréteur de commandes soit csh, s'il vous propose l'interpréteur sh. Sinon, tapez simplement Entrée pour conserver les valeurs par défaut. Celles-ci sont enregistrées dans le fichier /etc/adduser.conf, que vous pouvez éditer. Supposons que vous ayez créé l'utilisateur jacques dont le nom est Jacques Dupont. Attribuez un mot de passe à jacques si la sécurité (pourquoi pas, même des enfants pourraient pianoter sur le clavier) vous préoccupe. Quand le programme vous demande si vous voulez que jacques appartienne à d'autres groupes, répondez:

Login group is ``jacques''. Invite jacques into other groups: wheel

Vous pourrez alors ouvrir une session avec le compte jacques puis utiliser la commande su pour devenir root. Vous n'aurez dorénavant plus besoin d'ouvrir immédiatement une session avec le compte root.

Vous pouvez quitter adduser à tout moment en tapant Ctrl+C, et pour finir vous pourrez valider le nouveau compte utilisateur ou simplement taper n pour non. Peut-être voudrez vous créer un second compte utilisateur (jeanne?), vous aurez ainsi une issue de secours si vous modifiez les fichiers de configuration de jacques et que quelque chose tourne mal.

Une fois que vous avez fini, utilisez exit pour revenir à l'invite login: et ouvrez une session sous le compte jacques. Il est toujours préférable de travailler autant que possible avec un compte utilisateur ordinaire qui n'a pas autant de droits - et donc ne présente pas autant de risques - que root.

Si vous avez déjà créé un compte et que vous voulez que cet utilisateur puisse utiliser su pour devenir root, vous pouvez devenir root et éditer le fichier /etc/group, pour y ajouter jacques à la première ligne (le groupe wheel). Familiarisez-vous d'abord avec l'éditeur de texte vi -  ou utilisez l'éditeur plus simple ee, présent sur les versions les plus récentes de FreeBSD.

Ce document, ainsi que d'autres peut être téléchargé sur ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/doc/

Pour toutes questions à propos de FreeBSD, lisez la documentation avant de contacter <questions@FreeBSD.org>.

Pour les questions sur cette documentation, contactez <doc@FreeBSD.org>.