4. Envoyer des messages

L'email est pour beaucoup de gens, comme une rue a double sens, vous voudrez donc répondre a certains messages. La façon qu'emploie MH pour envoyer des messages peut être difficile a comprendre au début, mais il permet une énorme flexibilitée.La première chose que fait MH, est de copier un "composant" dans votre file de messages sortant. Un "composant" est en fait un squelette de message comportant les entêtes To: et Subject:. Le système lance ensuite votre éditeur favori ou vous pouvez remplir les entêtes et composer le corps du message sous les pointillés dans le message. Ensuite vous lancez la commande whatnow. Et lorsque vous avez le prompt What now?, vous pouvez répondre par une des commandes suivante send, list, edit, edit, push, and quit. La plupart des commandes précédentes s'expliquent d'elles même. Donc le processus d'envoi de message est le suivant; copie du fichier "composant", édition de votre message, et lancement de la commande whatnow en lui indiquant quoi faire de votre message.

4.1. comp, forw, reply—composer, faire suivre ou répondre à un message

La commande comp comporte quelques options de la ligne de commande intéressantes. La plus importante est -editor.Lorsque vous installez MH, un programme appelé prompter est utiliser comme éditeur de texte par défaut. Ce n'est pas un éditeur très intéressant. Donc lorsque vous composez un message, vous utiliserez sûrement comp -editor /usr/bin/vi ou comp -editor /usr/local/bin/pico a la place. Après avoir lancer comp, vous vous trouvez dans votre éditeur de texte favori et vous voyez quelque chose qui ressemble à ceci:

To:
cc:
Subject:
--------

Vous devez ajoutez l'adresse de votre destinataire après le mot To:. Vous devez remplir de la même manière les autres entêtes, donc vous devez mettre le sujet après le mot Subject:. Vous pouvez ensuite ajouter le corps de votre message après les lignes pointillées. Cela peut vous sembler un peu simpliste par rapport a d'autres programmes de messagerie qui vous pose des questions et remplissent automatiquement les différents entête, mais cela vous apporte une excellente flexibilité.

To:freebsd-rave@freebsd.org
cc:
Subject:Et le 8ème jour, Dieu créa le bureau des directeurs de FreeBSD
--------
Ouah, c'est un super système d'exploitation. Merci !

Vous pouvez ensuite, sauvegarder le message et quitter votre éditeur. Vous aurez alors le prompt What now? et vous pourrez taper send ou s et appuyer sur la touche entrée. Alors l'équipe principal de développement de FreeBSD recevra votre gratitude. Comme mentionné précédemment vous pouvez utiliser une des autres réponse, par exemple quit si vous ne voulez pas envoyer ce message.

La commande forw s'utilise de façon similaire. La principal différence est que le message que vous envoyez comprends dans son corps le message courant. Lorsque vous utilisez la commande forw, vous faites suivre le message courant a un autre destinataire. Vous pouvez faire suivre un autre message en utilisant de la façon suivante forw 23 la commande forw, ainsi le message 23 sera ajoute dans le corps du message composé. A part ces simples différences, la commande forw, fonctionne de la même façon que la commande comp.

La commande repl vous permet de répondre au message courant, sauf si vous lui indiquez un autre numéro de message. La commande repl essaye de remplir au mieux les différents champs de l'entête en fonction de ce qui se trouve dans le message de base. Vous noterez donc que le champ To: de l'entête comporte deja l'adresse du destinataire et que la ligne Subject: est deja remplie. Ensuite vous composez de la façon habituelle votre message. Un option intéressante de cette commande est -cc. Vous pouvez utiliser comme paramètre all, to, cc,me avec cette option; cela vous permet d'ajouter de façon simple, les adresses en copie du message original. Vous noterez que le message original n'est pas inclus par défaut. C'est le comportement par défaut de la plupart des configuration de MH.

4.2. components, et replcomps—les fichiers de composition pour comp and repl

Le fichier components se trouve la plupart du temps dans le répertoire /usr/local/lib/mh. Vous pouvez copier ce fichier dans votre répertoire de MH et l'éditer pour ajouter ce que vous voulez. Vous avez certaines lignes d'entête de mail par défaut au début, une ligne pointillée et puis plus rien. La commande comp ne fait que copier ce fichier et vous permet ensuite de l'éditer. Vous pouvez ajouter n'importe quel entête valide (RFC822). Par exemple, vous pourriez avoir le fichier components suivant:

To:
Fcc: out
Subject:
X-Mailer: MH 6.8.3
X-Comment: FreeBSD the power to serve
X-Home-Page: http://www.freebsd-fr.org/
-------

MH copiera donc ce fichier et vous enverra dans votre éditeur favori. Le fichier components est très simple. Si vous désirez inclure une signature, il vous suffit de l'ajouter dans ce fichier.

Le fichier replcomps est un peu plus complexe. Son contenu par défaut ressemble à ceci:

%(lit)%(formataddr %<{reply-to}%?{from}%?{sender}%?{return-path}%>)\
%<(nonnull)%(void(width))%(putaddr To: )\n%>\
%(lit)%(formataddr{to})%(formataddr{cc})%(formataddr(me))\
%<(nonnull)%(void(width))%(putaddr cc: )\n%>\
%<{fcc}Fcc: %{fcc}\n%>\
%<{subject}Subject: Re: %{subject}\n%>\
%<{date}In-reply-to: Your message of "\
%<(nodate{date})%{date}%|%(pretty{date})%>."%<{message-id}
             %{message-id}%>\n%>\
--------

Ce fichier a le même format de base que le fichier components mais il comporte un peu plus de codes de mise en forme. La commande %(lit) crée l'espace nécessaire pour l'adresse. La commande %(formataddr est une fonction qui retourne une adresse e-mail cohérente. Le morceau suivant %< permet de remplir le champ de l'adresse avec l'adresse correspondante dans le cas ou elle se trouve dans le champ {reply-to} du message de l'émetteur. Cela sera donc transformé de la manière suivante:

%<si {reply-to}  dans le message original ou trouve un champ reply-to
alors la mettre dans le champ formataddr, %? sinon
prendre le contenu du champ  {from} , %? sinon prendre
le champ {sender} , %?
et en dernier lieu prendre le champ  {return-path} , %> endif.

Comme vous pouvez le voir, le formattage des champs de MH peut être largement étendu. Vous pourrez sûrement décrypter le maximum des autres fonctions et des noms de variables. Toutes les autres informations sur le façon d'écrire ces chaînes de formattage se trouve dans la page de manuel de MH. Donc lorsque vous aurez finit de créer votre fichier replcomps vous n'aurez plus besoin d'y toucher. Aucun autre programme ne vous donne autant de flexibilité et de pouvoir que MH.

Ce document, ainsi que d'autres peut être téléchargé sur ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/doc/

Pour toutes questions à propos de FreeBSD, lisez la documentation avant de contacter <questions@FreeBSD.org>.

Pour les questions sur cette documentation, contactez <doc@FreeBSD.org>.